La mort dans les yeux

Accompagner un proche au seuil de la mort : mon expérience

écrit le 11 janvier 2021

Ma première fois

L’année 2020 aura été l’année de ma première fois. La première fois où je regarde la mort dans les yeux. La première fois que je vois la mort arriver et prendre sa place dans un corps physique. La première fois où j’assiste à cette transition.

Ma maman a quitté son corps physique le 28 novembre 2020.

Cette expérience est un tournant important dans ma vie. Jamais auparavant je n’avais été directement en relation avec la mort. Par conséquent la mort été pour moi un concept plutôt vague qui éveillait diverses émotions.

Une transition progressive

Maman était malade d’un cancer qui s’était déclaré officiellement 2 ans auparavant. L’issue ne laissait pas beaucoup d’incertitude mise à part le moment où le départ interviendrait. Par conséquent j’ai pu longuement me préparer émotionnellement à la voir partir.

Je l’ai accompagné pendant les 18heures qui ont précédé sa transition et j’ai été le témoin conscient de cette transition progressive vers ce que l’on appelle la mort.

Peu de monde peuvent comprendre ce que c’est que d’accompagner un proche jusqu’au seuil. Aujourd’hui je sais. Je n’avais pas peur. Je n’étais pas réellement triste. Je savais qu’une fois libérée du corps physique elle pourrait continuer son évolution. J’espérais qu’une fois libérée de ce corps physique, elle puisse être libérée de ses douleurs, qu’elle retrouve sa liberté.

Toutefois j’étais désemparée de ne pouvoir l’aider davantage. Je lui ai parlé. Elle n’était déjà plus consciente à cause, entre autres, de la morphine, mais je pense qu’une partie d’elle au moins pouvait m’entendre. Je lui expliquais ce que je savais de la mort et lui rappelais qu’elle pouvait demander de l’aide une fois qu’elle serait passé de l’autre côté !

« C’est fini » … ou tout commence !

Lorsque le corps physique s’est arrêté de fonctionner, que le cœur s’est arrêté de battre, il y a eu un instant où l’émotionnel a déferlé en moi ! Elle est partie, nous sommes séparées, c’est fini. Une immense tristesse m’a traversée, beaucoup de larmes ont coulées. Puis j’ai réalisé qu’elle était encore dans la pièce, certainement. Autrement. J’ai continué de lui parler, j’ai réouvert mon cœur. Je me suis souvenu que le tout est possible venait de s’ouvrir pour elle et que tout pouvait maintenant (re)commencer.

Elle a choisi de garder les yeux ouverts pendant tout le processus. Pendant 18h j’ai vu la mort arriver progressivement dans ses yeux ouverts. Comme une libératrice. J’ai vu la mort dans les yeux. Je n’ai plus peur.

Et après ?

Au moment où j’écris ces lignes, j’ai rêvé 3 fois de maman. Les deux premières fois sont des rêves envoyés par mon Moi Supérieur afin de me donner de ses nouvelles. La première fois elle avait meilleure mine et devait suivre des soins. La seconde fois elle m’indiquait clairement qu’elle était prête à mourir maintenant. Après le second rêve j’ai été guidée pour lui faire un soin énergétique de libération. Le troisième rêve était différent. Je pense que celui-ci m’a été envoyé par maman elle-même. Je me souviens que dans ce rêve il s’agissait d’une conversation que j’avais avec elle sur ses nouvelles possibilités en tant que « désincarnée » et que j’avais beaucoup de questions à lui poser.

Le processus de deuil suit son court. Il y a deuil à faire même si les émotions sont libérées au fur et à mesure. L’inconnu s’ouvre. Jamais auparavant je n’avais été dans cette situation où je n’ai plus de maman. Il y a un vide dans l’espace. Une sécurité s’est envolée. Je suis encouragée à trouver cette sécurité, dont je crois avoir besoin, à l’intérieur de moi. L’enfant que je suis à perdu un repère, l’adulte que je suis devenue a gagné en conscience et en confiance.

Profonde gratitude pour cette expérience. Maman je t’aime.

Souveraineté personnelle : Ghis

Souveraineté personnelle : Ghis

écris le 9 septembre 2021 Je me fais relais de l'intervention de Ghis (auteur de la Mafia médicale). Tout y est dit de manière très clair. Comment faire face à la situation ? Quelle est la solution ?  Belle écoute.  

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *